Nous a rendu visite : La promotrice de Faso Diasporama était dans les locaux de l’ISCOM

Mme Abibata Barro, promotrice du site d’informations en ligne, Faso Diasporama, basé en France et consacré à l’actualité de la diaspora burkinabè était dans les locaux de l’Institut Supérieur de la Communication et du Multimédia (ISCOM) le mercredi 24 avril 2019. Une occasion pour Mme Barro de s’entretenir avec fondateur de l’ISCOM, Dr Cyriaque PARE, sur son institut et l’intérêt qu’il revêt pour la diaspora burkinabè.

Faso Diasporama : Pouvez-vous nous présenter l’ISCOM ?

Dr Cyriaque PARE : L’Institut Supérieur de la Communication et du Multimédia (ISCOM) est un supérieur privé dédié à la communication et au journalisme numériques. L’institut a été créé en décembre 2017 et a ouvert ses portes en octobre 2018. L’ISCOM veut ainsi former en communication, en journalisme, en informatique, en création publicitaire etc. des étudiants mais aussi des professionnels et ce, selon les normes du numérique ; telle est la particularité de notre institut. Son ambition est donc de permettre à ces derniers d’être aux normes du digital dans les différents métiers.

Il faut souligner que l’ISCOM répond aux normes du ministère burkinabè en charge de l’enseignement supérieur et fonctionne selon le système LMD. Pour le moment l’institut délivre des diplômes de licence et envisage dans un avenir proche ouvrir des parcours de master et de doctorat.

Quel est donc la spécificité de l’ISCOM ?

L’ISCOM a, comme je l’ai souligné plus haut, pour ambition de former des professionnels de la communication et des métiers du numérique d’aujourd’hui et de demain qui seront ‘’au top’’ de leurs métiers. Vous êtes sans ignorer que nous sommes à l’heure de la communication digitale et l’on note le processus de transformation digitale dans tous les secteurs et notamment ceux de l’information et de la communication. C’est en cela qu’est donc née notre motivation à créer l’ISCOM afin qu’il puisse répondre au besoin de former des professionnels d’aujourd’hui et de demain selon les normes et les codes en matière de communication et de journalisme numériques.

Avez-vous un message particulier à lancer à l’endroit de la diaspora burkinabè ?

Avant de m’adresser à la diaspora burkinabè j’aimerai ajouter que l’ISCOM offre également des formations continues à l’attention des professionnels de la communication et du journalisme qui, pendant leurs parcours académiques, n’ont peut-être pas eu l’opportunité de se former aux métiers du numérique. Nous leur proposons ainsi des modules de formation assez pratiques afin qu’ils puissent se mettre au diapason du numérique.

 L’ISCOM répond à l’état de l’art en matière de formation digitale. Nous essayons de nous conformer aux standards internationaux en matière de formation aux métiers du numérique. L’avantage est que nous offrons des formations accessibles et relativement moins coûteuses que celles que vous pouvez avoir à l’extérieur qui souvent vous reviendront plusieurs fois plus onéreuses.

Nous invitons donc les étudiants du Burkina et d’autres pays mais aussi ceux de la diaspora, désireux de se former dans le contexte africain à venir à l’ISCOM.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

8 + 3 =