ISCOM : Vers une coopération fructueuse avec l’université de Bordeaux et l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille

Ils étaient présents à Ouagadougou le 27 octobre 2018 pour participer à la cérémonie d’ouverture de l’ISCOM. Etienne Damome est enseignant-chercheur à l’université de Bordeaux Montaigne et Sylvie Larrière est responsable du pôle internationale de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille (France). Nous avons recueilli leurs réactions.

Etienne DAMOME, Directeur adjoint de la faculté de communication, Directeur de l’axe média culture et société du laboratoire des Sciences de l’Information et de la Communication de, Professeur à l’Université Bordeaux Montaigne

Quelle est la raison de votre présence à Ouagadougou ?

Je suis présent à Ouagadougou pour deux raisons. Une raison officielle, car étant le référent international de la faculté de communication, et après avoir reçu une invitation du Dr Cyriaque PARE, j’ai donc été mandaté par mon Université afin d’assister à la cérémonie d’ouverture de l’ISCOM, mais aussi finaliser un partenariat entre l’ISCOM et l’Université Bordeaux Montaigne et en particulier notre école de journalisme.

La seconde raison est personnelle, le Dr Cyriaque PARE est mon promotionnaire. Nous avons partagé le même directeur de thèse, et nos soutenances étaient à une semaine d’intervalle. Il était donc normal que je sois présent en ce jour spécial pour lui afin de lui porter tout mon soutien.

Que pensez vous donc de son initiative, à savoir ouvrir l’ISCOM ?

Je soutiens l’initiative ISCOM à 200% car, je suis en quelque sorte idéalement placé pour savoir que la formation est très importante et en particulier la formation de ceux qui feront circuler l’information. Lorsque ces derniers sont formés, tout va pour le mieux. Mais par contre lorsqu’ils ne le sont pas, cela pourrait entrainer bon nombre de dérives.

Je salue donc cette initiative et j’espère fortement que les populations verront très vite l’importance de cette école. Pour finir, nous réfléchissons, à l’Université Bordeaux Montaigne, sur la manière d’accompagner cette école et j’espère pouvoir y contribuer personnellement. Bon vent à ISCOM. 

Sylvie LARRIERE, Directrice du pôle international de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille (ESJ Lille)

Pouvez-vous nous situer sur la raison de votre présence en ce jour à Ouagadougou ?

Ma présence à Ouagadougou est due à la cérémonie d’ouverture de l’Institut Supérieur de la Communication et du Multimédia (ISCOM) jumelée à celle célébrant les 15 anniversaire du journal en ligne ‘lefaso.net’’. Le Dr PARE étant mon ami, il était important d’être présente afin de lui apporter tout mon soutient.

Etant vous-même responsable dans une école de journalisme, que pensez-vous donc de l’ouverture de l’ISCOM ?

Je la trouve louable car, la plupart du temps l’accent est mis sur la formation continue. Cependant, revenir sur la formation initiale et notamment dans les domaines du numérique, dans lequel il y a un nombre d’enjeux extrêmement importants, est fondamental. Cela aidera ainsi, les futurs et actuels journalistes à avoir une bonne maitrise des médias, mais aussi à être capables de respecter les standards internationaux en matière d’éthique et de déontologie. Je dis bon courage à son fondateur et j’espère fortement que l’ISCOM pourra s’inscrire dans la lignée de certaines grandes écoles en Afrique.

Y.D Ouédraogo

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

1 + 7 =