27 octobre 2018 : Ouverture officielle de l’ISCOM, un institut de formation pour relever les défis du journalisme et de la communication numériques

L’Institut Supérieur de la Communication et du Multimédia (ISCOM) a officiellement ouvert ses portes le 27 octobre 2018 au cours d’une cérémonie jumelée à la célébration des 15 ans de création du site d’information en ligne ‘’lefaso.net’’. L’ISCOM est un institut supérieur axé sur la formation aux métiers numérique.

L’Institut Supérieur de la Communication et du Multimédia (ISCOM où les apprenants pourront se former qualitativement aux métiers du numérique. L’ISCOM veut répondre au défi croissant de la digitalisation de tous les secteurs professionnels.
La cérémonie d’ouverture officielle du de cet institut qui a eu lieu à la maison de la jeunesse et de la culture Jean-Pierre Guingané de Ouagadougou, à quelques centaines de mètres du siège du nouvel établissement.

Cette cérémonie a vu la présence de plusieurs centaines de personnes et de certaines personnalités : le ministre en charge du développement de l’économie numérique et des postes, Mme Hadja OUATTARA/SANON, le ministre des transports, celui des ressources animales, l’ex-premier Ministre Mr Tertius ZONGO, le chef de fil de l’opposition Burkina Burkinabè, Mr Zéphirin DIABRE, tous venus apporter leur soutien, au Dr Cyriaque PARE, fondateur de l’ISCOM et du portail Lefaso.net qui fêtait son quinzième anniversaire.

Pour le Dr PARE, les principales motivations ayant conduit à l’ouverture d’une telle école sont que le secteur des médias et de la communication connait un grand changement sous l’impact des technologies de l’information et de la communication, alors qu’il manque crucialement de ressources humaines convenablement formées pour relever les défis du numérique. « La principale difficulté des médias en ligne est le manque de ressources humaines maitrisant les normes du journalisme en ligne. D’où la nécessité d’offrir un cadre où les personnes désireuses d’embrasser ce métier, mais aussi les professionnels, pourront se former selon les exigences du journalisme numérique » a-t-il laissé entendre.

Tertius Zongo

L’ex-premier ministre Tertius Zongo a, quant à lui, adressé son message à la jeunesse qu’il a exhortée à s’armer de courage, de patience et de persévérance dans le travail et dans la quête perpétuelle de savoir. « La connaissance est dynamique. Ceci pour dire qu’il faut avoir l’humilité d’oublier ce que l’on a appris par le passé et apprendre de nouveau » a-t-il dit avant d’ajouter « Cette occasion d’apprendre de nouveau vous est offerte avec l’ouverture de l’Institut Supérieur de la Communication et du Multimédia (ISCOM) ».

A sa suite se fut autour de la ministre en charge du développement de l’économie numérique et des postes, Mme Hadja OUATTARA/SANON de saluer le parcours du Faso.net et de saluer la belle initiative de l’ouverture d’un institut dédié aux métiers du numérique. Elle a ainsi ses vives félicitations et ses encouragements au Dr Paré pour la création d’une telle école. « Au nom du gouvernement, je salue le Dr Paré à travers l’ouverture de l’ISCOM » a dit Mme Hadja OUATTARA/SANON.

Hadja OUATTARA/SANON, ministre de l’économie numérique

Selon la ministre en charge du développement du numérique au Burkina, la plupart des médias de notre pays connaissent une carence de journalistes maitrisant les spécificités du numérique. Elle s’est donc réjouie de l’ouverture de l’ISCOM, qui selon elle, sera d’un grand apport pour le perfectionnement digital des hommes et femmes de média. « Aujourd’hui, l’un des principaux défis des nouveaux métiers du numérique est le manque de ressources humaines qualifiées. C’est en cela que je salue l’ouverture de l’Institut Supérieur du Multimédia (ISCOM).

L’avenir est dans le digital », s’est ainsi exprimée Mme Hadja OUATTARA/SANON. A l’en croire, le journalisme numérique, la communication et la publicité numérique sans oublier le développement d’applications font partie des métiers qui offrent les meilleures perspectives en matière d’emploi. C’est en cela qu’elle a laissé entendre « le gouvernement du Burkina félicite le Dr Paré et se réjouit de l’ouverture de l’ISCOM tout en lui souhaitant plein succès ». « Le numérique est une source intarissable d’opportunités pour notre pays le Burkina Faso. Bon vent à ISCOM », a-t-elle conclu.

Il est à souligner que, le lendemain, dimanche 28 octobre 2018, veille du début effectif des cours à l’ISCOM, s’est tenue au sein même de l’institut une messe de rentrée au cours de laquelle les promoteurs de l’institut, les nouveaux étudiants, des enseignants, des parents et amis sont venus confier à Dieu le nouvel établissement qui est placé sous le patronage de Saint Benoît.

Y.D. Ouédraogo

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

3 + 6 =